Hier soir, a eu lieu la 05ème édition des Balafon Music Awards. 11 catégories en jeu avec deux catégories dédiées au clin d’oeil jury. Voici les résultats.

  • Meilleure chanson d’inspiration divine : Locko « Thank you lord »
  • Meilleure chanson traditionnelle : « Jumeaux » de Dj Gérard ben
  • Révélation de l’année : Tenor 
  • Meilleure collaboration : Locko & Mr Leo « Supporter »
  • Meilleur clip de l’année. : « Bad Things » de Tenor
  • Chanson de l’année : Daphne « Calée »
  • Meilleure voix féminine : Daphne
  • Meilleure voix Masculine : Mr Leo
  • Meilleur maxi single/EP  : Mr Leo
  • Album de l’année : Fleur & Venus de Sergeo polo
  • Artiste de l’année : Tenor
  • Prix spécial du jury : Alpha Better Records
  • Prix d’honneur: Aladji Touré, Nkotti François, Toto Guillaume

Commentaire

Comme on le constate Tenor ressort avec 03 trophées soient la somme de 1.000.000 FCFA, car la somme  dédiée à chaque catégorie est de 250.000 et 500.000 pour l’artiste de l’année. Daphne remporte 02 trois trophées, Mr Leo, et Locko remportent chacun deux trophées. On va dire qu’ils sont le must de l’année 2017.

Moments marquants lors de la soirée

  • Sergeo polo lorsqu’il a récupéré son trophée s’est exprimé en disant « Je suis un chanteur de Makossa et c’est le makossa qui détient l’album de l’année. Face aux musiques urbvaines, c’est un exploit, comme quoi le makossa n’est pas mort ». On pouvait voir une certaine frustration dans son expression.
  • André Marie Talla, parrain de l’événement lors de la remise du prix de l’artiste de l’année à Tenor, a montré une réelle sympathie à l’égard de Salatiel et son label qu’il n’a pas hésité à big up pour le bon travail. De même, c’était surprenant de voir comment il a annoncé la victoire de Tenor en disant « celui qui lorsqu’il prend le micro, toute la jeunesse se met à crier ». Comme quoi il est vraiment au courant de ceux que font les jeunes artistes.

Critique

On ne va pas d’abord manquer de féliciter Cyrille Bojiko et toute son équipe pour cette initiative. Depuis 05 ans déjà, elle soutient la musique Camerounaise. On ne va non plus s’attarder sur les couacs durant le déroulement de la soirée. Dieu sait qu’ils ont fait les efforts pour qu’elle réussisse. Ce n’est pas facile. Par contre, l’aspect qui ne nécessite pas forcément des moyens, c’est celui du contenu de ces nominations qui ma foi, a de nombreux points incohérents. Aujourd’hui, l’événement passé, on peut en parler.

  • La catégorie « Meilleure chanson inspiration divine » n’a pas un réel sens à mon avis. Mauvaise nomination. Car normalement, une chanson peut ne pas parler de Dieu mais être d’inspiration divine. On aurait simplement du avoir meilleure musique dédiée à Dieu, ou meilleure religieuse ou encore utiliser le thème souvent employé « Gospel ». De plus, c’est important de séparer les artistes dont la vocation est de chanter uniquement pour Dieu, de ceux qui le font en une chanson. Car ainsi, on leur donne réellement leur chance. La popularité de Locko a primé sur les autres..
  • Dans la catégorie « meilleure collaboration », il y a un problème. Comment se fait t’il que la chanson « Supporter » de Locko & Mr Leo sortie novembre 2016 soit nominée, et de plus qu’elle vienne prendre le trophée devant Mink’s
  • La catégorie « Meilleur Ep/ Maxi Single » est aussi à mon avis une grosse erreur qui biaise carrément le sérieux de cette compétition. Aucun des artistes nominé dans cette catégorie n’a commis un EP ou un maxi single cette année. Ils ont juste fait des singles détachés. Comme se fait t’il donc que Mr Leo remporte un trophée dans cette catégorie. Pour rappel son Ep « Love Story » est sorti depuis 2015. En 2017, il fait le single un album nommé « Love original » dans lequel on a les titres « Partout », « je t’aime », « Jamais jamais »…
  • Toujours en termes de nomination, on a la catégorie « Meilleur clip de l’année » qui à vrai n’a pas été assez fourni. Bien qu’à vrai dire, « Bad Things » de Tenor soit l’un des meilleurs clips de l’année, il n’était pas en compétition avec les autres meilleurs clips de cette année. Les BMA se sont arrêté aux artistes connus. Pourtant on a des clips comme « Nango boko » de Skidy Boy, « Mangosi » de Ngoma , »Nouveau président » de Xzafrane et d’autres sortis dans l’intervalle prescrit. Bref, c’est une catégorie qui nécessité une réelle veille et une critérisation professionnelle et rigoureuse.
  • Il est aussi déplorable de constater que dans la catégorie « Album de l’année », le disque de Jovi « 16 wives » n’ait pas été nominé, alors que certains,  ayant fait bien moins d’échos le sont. Le comité de sélection n’a vraiment pas fait une bonne veille.
Inscris-toi aux Blogging sessions

Puis, l’on peut voir dans l’ensemble que les récompenses dépendent uniquement du public. Chose à revoir car l’œil critique est aussi important dans des awards. Je pense que pour une récompense qui est vraiment spécialisée musique, on devrait avoir plus rigueur à l’avenir dans les BMA. Néanmoins, il revient encore de dire un grand bravo à l’équipe. 

 

Commentaires

commentaires