Vous avez sûrement déjà eu la liste des lauréats sinon cliquez ici

Passons au compte rendu de ce grand moment de la culture et de la télévision

C’est un gros arsenal qui s’est déployé au palais des congres le 04 mars dernier, longue, et même trop était la soirée. De 21h à 03h du matin, il faut dire que s’il y a eu du show, àun moment il eut aussi de la fatigue. L’ensemble de l’évent a été bien pensé et on peut découper en plusieurs séquences.
1. L’organisation a voulu valoriser la culture et les talents

Ce grand show de danse offert par la troupe « Christ lady » qui a ouvert la soirée restera mémorable. Entre valorisation de la nos cultures et de nos traditions, on a vécu un show très expressif avec illustration et message

2. Les robes de Kelly white et Joyce étaient sublimes

Pour ce qui est du tape a l’œil il faut dire qu’on en a eu. Du fond la salle on les apercevait sur le podium, d’une brillance épatante, elles étaient très glamour et en phase avec le décor, aux couleurs jaune-or.

3. Madame Chantal Biya était le star de soirée

Ah ça ! comme l’a dit Martin Camus Mimb, elle est sûrement l’un des motifs phares pour lesquels la cérémonie se déroule à Yaoundé. Si elle était interpellée à chaque moment par les lauréats qui lui faisaient un clin d’œil, on a retenu d’elle des moments et actes marquants. Le selfie accordé à Kelly white, le Dab lors de la prestation de Tenor, le câlin donné à Grace Decca, le mouchoir sorti pour essuyer les larmes de dynastie et bien d’autres

Chantal Biya Fait le Dab aux Canal d'or
Chantal Biya fait le Dab aux Canal d’or

4. Les chorégraphies

A vrai dire il y’en avait de très belles, à tel point qu’on oubliait même que les prestations se faisaient en playback. On a pu apprécier celle des danseurs de Dynastie le titre (inspirée par Zigido d’Eddy Kenzo), de Indira, de Coco argenté, de Tao ou encore du groupe Christ lady cité ci haut.

5. Le triomphe de la Mboa Urban Music

C’est fou mais c‘est à féliciter, cette édition a montré que désormais, les choses ont  changées. La première dame et tout le palais des congres qui se lèvent lors de la prestation de TENOR. Les deux trophées de Locko, chanson populaire a Franko. Dynastie meilleur artiste Masculin, le grand hommage à Reniss. Tant de fait montrent que la musique a désormais de nouveaux capitaines.

Rappelons que le Trophée de dynastie a été remis par la première dame, celui de Locko par le ministre de la culture et celui de Mr Leo par le ministre de la communication.  Tandis que dans la salle on pouvait remarquer la séparation entre anciens et nouveaux, on peut dire que l’on a dans la musique deux générations qui ne communiquent pas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

6. Le message d’union au peuple Camerounais

C’est la chose, la plus marquante sur le plan symbolique. Tant de la part de l’organisation que de la part des artistes. Je reviens encore sur cette prestation d’introduction du groupe christ lady durant laquelle qui a mis en valeur l’union des parties anglophones et francophones en illustrant par leurs chorégraphies les conséquences de la division et les bienfaits de l’union.

Moustik le Karimastique qui, durant la prestation du personnage Super Obamba a  présentée les couturiersvenant de toutes regions du pays. Une façon d’unifier le peuple, un message fortement illustré.

Notons aussi les passages de Indira et Guy michel qui demandaient au Camerounais de s’unir dans la prière afin de demander à Dieu de nous garder en paix.

N’oublions pas la centrafricaine Idylle Mamba qui a tenu un discours d’avertissement en disant ce que son peuple a subi à Cause de la division.

7. Les prestations magnifiques de Tenor et  Meiway

Ceux sont les moments les plus shows de la soirée. Si on a eu droit à de remarquables prestations (Barbara Kanan, Indira, Ange Ebogo, Mel B Akwen, Grace Decca, Tao, Moustik…), celles de TENOR et MEIWAY sont les plus marquantes.

Pour TENOR, « Do le Dab » était sur scène  comme un virus d’euphorie contagieux, personne n’est resté assis, même les hommes en veste ont gesté le DAB. Les photos de la première dame ont d’ailleurs fait un buzz de ouf sur la toile. Tenor lui-même énergétique et éclectique lors de sa prestation. C’est une performance remarquable.

Quant à MEIWAY, je dirai chapeau ! café ! respect ! C’est le plus gros show vécu lors de cette cérémonie. Comme un artiste qui jouait sa carrière, il l’a fait comme au premier jour. En compilant des séquences de ses morceaux classiques, chantant de vive voix avec énergie, belles chorégraphies, Meiway a transmis de la joie de l’émotion et a levé progressivement toute la salle. A chaque nouveau morceau, il y avait plus de chaleur, Allumez le feu, zoblazo 200, DJ , Bamiléké , Miss, Lolo, Ma folie. Tant de chansons qui ont plaisir … Mémorable moment.

CANAL 2'OR Meiway prix special du jury
CANAL 2’OR Meiway prix special du jury

8. Les prix spéciaux et l’hommage aux artistes disparus

Un prix d’encouragement à la jeune chanteuse Indira. Cinq prix spéciaux décernés à Grace Decca, Moni Bile, Ange Ebogo, Barbara Kanan et Meiway . Initiative à saluer le contexte et le statut de l’évènement. Des biographies bien faites, de quoi honorer ceux-là qui ont marquées l’histoire de la culture.

Une vidéo a été projetée lors de la soirée, faisant un récapitulatif d’hommage à tous les hommes de culture décédées ces deux dernières années, Guy Lobe, Achalle et bien d’autres.

9. L’arrivee du Trophet de la CAN

C’est une grosse surprise que les invités ont vécus, l’organisation des Canal’ 2’OR a tenu à rendre hommage aux lions indomptables et à prendre part a ce partage qui unit fièrement tous les Camerounais. Chose marquante c’est l’accompagnement musical de ce moment avec par le titre « La sauce » de Reniss.

10. L’absence constatée de plusieurs nommés : Numerica, Salatiel, Reniss, Maahlox, Jovi, Mink’s, Charlotte Dipanda , Mr Leo…

Un bon nombre d’artistes de la « Mboa urban Music » ont répondu présents. Bien que certains tels que les featurist, Tenor, Z-tra ou Daphne soient rentrées bredouille, force a été de constater qu’un bon nombre d’artistes n’ont pas répondu a l’appel. Pas étonnant pour Maahlox mais un peu surprenant pour le reste, en particulier Reniss a qui l’on a fait de nombreux clins d’œil durant la cérémonie.

Vous lirez la suite dans la partie 2 portée sur « Le commentaire et la critique de la cérémonie »

Commentaires

commentaires