Elles s’affirment en 2016, Mboa urban music’s lioness

    Chanteuses Camerounaises-2016

    0

    Le milieu de la musique urbaine Camerounaise a été dynamique en 2016. A la différence de l’année précédente, les artistes féminines n’ont pas été en reste. Autant que les hommes, les jeunes femmes ont occupé le terrain, la plupart d’elles étant des découvertes pour le grand public.  Nous avons fait un zoom sur quelques de ces lionnes de la 237 urban music qui ont fait parler d’elles en 2016.

    1.RENISS

    La jeune chanteuse New Bell Music s’est faite découvrir en 2016 par le grand public grâce à son single « La sauce » qui est l’un des plus gros hits de l’année au Cameroun et en Afrique. Le clip vidéo a atteint plus de 02 millions de vues sur Youtube en 07 mois. Extrait d’un EP de 05 titres nommé « Milkish », ce single n’est pas le seul produit de Reniss en cette année, « Michael Jackson », « Na you » et « Dashiki » ou « le pilon » qui sont des extraits de son album  de son album« Tendon » ont su faire parler d’elle. Très productive, l’on lui reconnait un talent de chanteuse hors pair. Encore faut t’il qu’en 2017 son label lui assure une bonne continuité dans sa carrière.

    2. DAPHNE

    Avec son album « Her to stay » sorti en décembre 2015, Daphné a commencé l’année de façon muette avant de remonter. « Allez » feat les featurist, « Ndolo » avec Ben Décca, « Madingwa », « Famla » sont quelques extraits consommés en 2016. Entre plusieurs couleurs, ses singles expriment une richesse musicale et une inspiration entre sources et influences. Elle a d’ailleurs reçu la distinction de meilleure artiste féminine Afrique centrale aux Afrimma 2016 . Tout comme les prix de meilleure voix féminine et meilleure collaboration aux Balafon music Awards. Elle est aussi l’artiste la plus sollicitée en featuring cette année au Cameroun. Comme beaucoup le disent c’était son année.

    3. Z-tra

    « Eto’o peut nonnn… moi même je peux ». Tout Camerounais sait désormais que « Z-tra peut » aussi. Son single n ‘est pas passé inaperçu cette année, avec un progression lente, son label Monsieur Buzz à fini par asseoir sa conquête. Dans tous les clubs, le morceau fait partie des playlists 237 urban. Bien qu’elle ne soit pas une rappeuse, avec son style farfelu, elle s’est imposé sur l’afro trap. Comme quoi elle pourrait surprendre en 2017.

    4. EWUBE

    Elle se faisait signaler depuis 2015, son single « Trowey » lui fera gagner du terrain et de la visibilité auprès d’une partie du public francophone qui ne la connaissait pas. La jeune chanteuse au style Dance hall, venant de Kumba a suivi avec le titre « Pop it » qui est en pleine expansion dans les backs.

    5.MIMIE

    De l’audio à la vidéo de son single « Dance fi u », Mimi a pris le temps de bien faire les choses. Celle qui avait reprit le morceau « Hein père » de stanley Enow en 2013 n’est pas passée inaperçue avec son titre. Il est d’ailleurs l’un des morceaux les plus appréciés en terme de performance et de qualité.

    6.BLANCHE BAILLY

    D’une cover de la chanson « Sawa romance « de Locko, suivi de  son single « Kam We Stay », elle a fait retenir son nom à certains. Elle est la révélation féminine de l’année aux Balafon music Awards.

    7.ASKIA

    Rappeuse au flow percutant, elle est venue donner du fil à retordre au rappeurs. Cette jeune fille de la zone anglophone a su se faire remarquer en 2016. Entre ses freestyles « Panda rmx », « la reine » et son single « Welcome for kwatta » , Askia a su enchaîner pour se faire visible. Elle est d’ailleurs désormais signée sous Alpha Betta Records ,le label de Salatiel. Rendez vous en 2017

    8. MONTESS

    Montess a bénéficié de la cote du rappeur Stanley Enow pour son entrée dans la game. Grace à leur collaboration dans le single « Dj play ma song », elle s’est faite découvrir et a pu être nominée dans la catégorie  « Best dance hall » aux Afrima 2016. Son second single « Love witta gun man » n’a par contre pas autant d’effets que le premier.

     

    Commentaires

    commentaires

    http://www.voila-moi.com/wp-content/uploads/2017/06/Voilamoimédiatour-partie-1.-Soft.jpeg