Le dance hall est une tendance très affectionnée par les jeunes artistes féminines de la zone anglophone du Cameroun. C’est sur ce style qu’on a découvert Daphne, Ewube, Mimie ou encore Montess.

Cette fois ci, nous vous emmenons à la découverte d’une autre sur qui les yeux seront sûrement posés dans les années avenir. Elle s’appelle TULA et elle nous offre le single « Jungle Love ». Deuxième du genre, il faut dire qu’en 2015, elle sortait le titre « worry ma mind ».

Passée par plusieurs compétitions a l’instar du MTN make The music en 2014, elle a jusqu’ici trainé dans les studios et travaillé avec plusieurs producteurs notamment Z-lex, Djudi, Dj Knory Email, Jervis, Magic Fingerz, ou encore Phillbill qui est a l’origine de cette dernière production.

Ses atouts forts

Sa voix aiguë, lui permet d’être profonde,émotive et performante dans le chant.

On perçoit lorsqu’on l’écoute, des vibes fortes et un style proche de Mary G blige. Entre doublures et montées de voix, elle manie bien le way.

Son single Jungle love est une fusion entre reegae dance hall et Rn’b avec une touche Afro. Chanté en pidgin, on peut apprécier sa performance qui a mon avis est jusqu’ici l’une des plus fortes du dance hall féminin Camerounais.

En attendant le clip, découvrez le single et faites vous une idée. Vivement recommandé, et surtout comme je l’ai dit a l’entame gardez une œil sur elle. Elle risque de faire mal d’ici peu.

Commentaires

commentaires