Après « On met l’ambiance » et « Excusez nous les grands », le rappeur Master Ocla revient avec « Lettre au MINAC ». Une autre facette de sa personne via laquelle il s’adresse au patron de la culture 237.

A travers cette missive musicale, il interpelle le ministre et lui fait savoir « Mr le Ministre, […] je suis artiste, je fais partie de ces noms qui ne figurent pas sur vos listes, je suis passionné de musique urbaine et si j’écris cette lettre parce que de vous je reçois le mépris ». Sa lettre est aussi revendicative et met l’accent sur les questions des droits d’auteur aux quels les artistes urbains sont exclus. Il l’atteste en disant « toutes vos cérémonies, c’est nos musiques qui les animent, dans vos limousines, c’est nos musiques qui retentissent […] quand il s’agit des droits d’auteur, nous ne sommes plus dans vos listes, Mr le ministre, pourquoi tant de mépris pour la zik urbaine? ». Il dénonce un malaise et une non prise en considération des artistes urbains à part entière comme des autres artistes.

Master Ocla au MINAC de prendre conscience des difficultés aux quels font face les jeunes artistes au quotidien. Le boss de la culture doit prendre des décisions favorables et ses responsabilités quant au statut des artistes urbains. Tous ces mots trempés dans une mélodie acoustique sous la forme d’un slam très émotif.

Découvrez ici bas le clip vidéo.

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

Comments are closed.