les 21 juin de chaque année, les mélomanes du monde entier se retrouvent autour d’une cause commune : la musique. En effet, c’est un grand jour, un jour spécial où l’on célèbre le plus vieil art du monde. Musiciens, chanteurs, DJ, programmateurs, promoteurs culturels  et le grand public, tous se retrouvent sur des scènes de spectacle ou des festivals avec pour leitmotiv célébrer la musique. Ce qui pourrait être soit une passion soit une profession. Aujourd’hui, nous avons décidé de remonter jusqu’à l’historique de ce grand rendez-vous la culture dans le monde.
Bien avant d’avoir une portée inter-continental, la fête de la musique est d’abord un concept typiquement européen, qui voit le jour pour la première fois en France au début des années 80.
L’idée de la fête de la musique est une initiative de MAURICE FLEURET qui était à l’époque directeur de la musique et de la danse au ministère français de la culture que dirigeait JACK LANG FLEURET va donc ainsi appliquer des réflexions sur la pratique de la musique et son évolution et poser les fondements d’une nouvelle conception : «la musique sera partout et les concerts nul Part».
Il va évoquer une révolution dans le domaine, qui tend à faire rencontrer toutes les musiques, sans hiérarchie de genre ni d’origine dans une commune recherche de ce qu’il appelle « une libération sonore, une ivresse, un vertige qui sont plus authentiques, plus intimes, plus éloquents que l’art ».
Dès lors ,une enquête réalisée par son cabinet va démontrer que cinq millions de personnes, dont un jeune sur deux, jouent d’un instrument de musique alors que les manifestations musicales organisées jusqu’à présent ne concernent qu’une minorité de Français. Alors, ils imaginent une grande manifestation populaire qui va permettre à tous les musiciens de s’exprimer et de se faire connaître. C’est ainsi donc que la 21 juin 1982 la première fête de la musique fut célèbre en Europe.
Au Cameroun comme dans le reste du monde, C’est devenu une tradition que, tous les 21 juin les artistes locaux ou de la diaspora se réunissent sur des scènes de spectacle ou des colloques pour partager leur expérience et chercher des solutions pour améliorer leur condition de travail.
C’est aussi une aubaine pour les entreprises de se faire un nom. pour cette fête tout le monde s’y met.
Dans la ville de Douala par exemple, les rendez-vous sont prévus sur plusieurs pôles pour cette 36eme édition. D’abord au stade CICAM ou la marque Mutzig offre un grand open air avec des artistes de l’heure comme Tenor , Daphne,  et la grande surprise est la présence de Manu Dibango grand parrain de l’événement.

Fete de musique Mutzig
Fete de la musique Mutzig

Toujours ce 21 juin,  La Fnac et BVS  organise le FNAC live au castel hall de Douala avec des artistes locaux et étrangers.

Fnac fete de la musique
Fnac fete de la musique

L’institut français de Douala quant à lui donne un grand show  100 % live ce samedi au boulevard de la liberté Akwa. Des artistes de plusieurs genres musicaux partageront la scène. D’Ekambi Brillant à Tenor.

Fete de musique 2017 - IFC Douala
Fete de musique 2017 – IFC Douala

 

Commentaires

commentaires