« Je suis votre libérateur, je vais mourrir pour vous ». Le début des années 2000 a connu une génération neuve d’artistes du Makossa parmi lesquels Longue longue. Démarqué par les messages de ses chansons, ce dernier s’est vite fait adopter par le peuple Camerounais. « Ayo Africa », « Témoignez-moi », Je ne mourrai pas », « Privatisation » et bien d’autres sont des tubes à succès que personne ne dira n’avoir pas connu.

Des hauts et des bas durant son parcours. Longue longue fut incarcéré en France durant 06  années et signera son retour en 2011 avec l’album « A bas Judas » duquel est extrait  « Kirikou ». Depuis lors, musicalement ça n’a pas beaucoup marché pour ce dernier malgré les productions qui ont suivi en 2014 et 2015. Oui! Tout ne marchait pas vraiment pour Longue Longue qui comme la plupart des artistes de sa génération sont classés has been, soit ont du mal à s’imposer avec les nouveaux facteurs qui entourent la production musicale, meublée par le digital.

Longue Longue découvre Facebook et se lance dans l’utilisation de la fonctionnalité « Live ».

C’est tout récemment que les directs de ce dernier ont commencé à secouer la toile. Notamment à partir d’une vidéo tournée au Hilton hotel dans laquelle Longue longue s’exprimait de façon vulgaire et méprisante, en dénigrant et en se moquant de personnes qui n’ont pas son statut. Au delà de cet aspect comportemental, cette vidéo dégageait beaucoup d’euphorie et par dessus tout semblait montrer beaucoup de naïveté. Difficile de dire à ce moment si c’était vraiment calculé. Mais lorsqu’on visite son statut, on peut constater que c’est tout un hasard au départ, car ce dernier qui ne fait des statuts qu’en direct, a vu ce moyen fun comme une occasion de se mettre à jour comme les jeunes. Il n’en avait pas mesuré l’impact.

Le buzz : Longue longue Challenge

Les camerounais ne perdent pas le temps, l’an dernier on avait lancé le bidoung Challenge. Cette année c’est le Longue longue Challenge qui est passé à la mode pour quelque temps. Le rappeur Mink’s s’y est prêté et très vite Longue Longue dans son ton d’humour involontaire et naïf a fait un direct pour répondre. De quoi donner plus d’ampleur au phénomène de divertissement qu’il a créé.

La révolution du direct entrevue par le buzz de Longue longue

La bonne chose dans tout cela, c’est que Longue longue, ignorant du domaine du digital s’est retrouvé en train de braver les normes et casser les codes sur le plus grand réseau social au monde. Les internautes sont devenus friands de ses « Live facebook ». Alors que cette fonctionnalité récente fait l’objet de plusieurs tutoriels pour réussir un bon direct. Des professionnels s’y mettent afin d’offrir des méthodes. On se rappelle du live de Maalhox qui avait fait  des milliers de vues à partir de sa page. Un des cas assez rares au Cameroun.

Mais, pour Longue longue c’est encore plus surprenant, il a fait un direct Vendredi dernier (qu’il avait annoncé) sur son compte qui et a récolté plus de 1000 vues en live, plus de 1000 like, et plus de 5000 commentaires  durant environ 1h 30 minutes. Le total des vues cumulées de cette vidéo est de 47000 vues avec près de 500 partages à ce jour. Pour un compte qui a 3500 amis, et dont le user n’est pas un cyberphile.  C’est plus qu’une révolution, pourquoi? Longue longue fait le contraire de tout ce qui est recommandé pour un direct. Je m’explique.

  • Il fait des directs spontanés sans forcément annoncer et récolte de fortes audiences 
  • Il a un téléphone  avec une résolution et une caméra  de mauvaise qualité
  • Il ne sait pas et ne comprend la différence entre les plate formes internet
  • Il fait des directs sans même savoir placer la caméra, parfois la caméra n’est même pas dirigé sur lui. Comme quoi c’est surtout ce qu’il dit qui est prioritaire. Rappelons d’ailleurs que le live facebook a une option qui permet de faire des live uniquement en audio. Ce qui serait bon pour Longue Longue.

Longue longue TV: L’artiste devenu people

La tendance est à l’interjection « Connectez vous, connectez-vous ».  Longue longue explique dans un direct au journal « Mutations » que c’est à tout hasard, car il faisait ses faisait cela juste pour s’amuser et se mettre à jour. Le président Njanjo qui  lui a offert son téléphone et créé son compte facebook a donc de façon inattendue changé la vie de Longue Longue. Il a appelé ce concept Longue longue TV, il voit cela comme un moyen de prendre liberté et prend conscience de l’avantage d’internet pour s’exprimer. Désormais en temps réel, tel un people américain, Longue longue partage sa vie. Comme un livre ouvert, il ne cache pas sa vie, entre l’obsession de l’affection pour l’Europe, ses atalaku à l’endroit des nantis de la diaspora, ses délires amoureux et décalés, ses problèmes avec certaines personnalités… de sa vie entre sa chambre et ses sorties, il fait tout vivre à ceux qui le suivent.

Vers une capitalisation

Lorsqu’on l’écoute, on constate bien que Longue longue est au centre d’un engrenage dont il ne cerne point les rouages. Mais ce dernier a bien conscience qu’il pourrait capitaliser sur toute cette émulation et compte le faire.  Il dit que bientôt ,ses directs sont désormais payants ( allez savoir comment). Les interviews des médias se bousculent pour l’avoir, ce dernier ne manque d’ailleurs pas d’air. Stratégiquement, en deux semaines, Longue longue s’érige par inadvertance comme un « animateur du web ». Mais au delà de tout, son prochain album arrive en novembre, voilà qui ne souffrira pas de promotion.

Il y’a des buzz prémédités (stratégies)  et des buzz au sens strict, comme celui de Longue longue qui casse les codes d’un outil préconçu sur des principes. Pourquoi lui, on ne saurait dire exactement, meme s’il y’a des raisons qu’on essaye  d’attribuer. Notons qu’avant tout, il y’a un capital social fort, un homme et un artiste avec une histoire construits et connus par des millions de personnes. Dans ce cas Longue longue, internet n’est que le prolongement de la vraie vie.  Mais, il ressort par là la nécessité pour les artistes d’ancienne génération de se cultiver sur l’usage des nouvelles technologies. Car, au delà de tout, Longue Longue est plus comme un heureux villageois surpris qui profite d’un luxe (internet) dont il ignore les tenants et aboutissants. Comme la plupart des Camerounais de sa génération. Néanmoins, les internautes ont aimé et aiment encore, souhaitons lui de réussir à capitaliser sur tout ce buzz.

Il vient de lancer sa page Longue longue Simon qui est en effet Longue Longue TV. Il marche d’ailleurs avec son priseur de direct désormais. La page fait déjà des records à peine créée Le lien ICI 

Certes il surfe sur une aubaine, mais ça pourrait finir d’ici là, c’est la réalité. Je le disais d’ailleurs dans un post Facebook

Le cas Longue Longue reste tout de même un grand cas de la révolution dans l’usage et l’appropriation du média internet.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire