Boris bangteke
Boris bangteke

Salut Boris

Salut et merci de me donner la parole par cette tribune.

  1. Raconte-nous brièvement tes débuts à la radio et ton parcours jusqu’à aujourd’hui

L’aventure radiophonique démarre pour moi il y a 05ans, 2012  pour être précis.  Je suis piqué par le virus de l’animation et je me lance dans un casting de stage de vacances à la Crtv fm105 à Douala. Un casting réussi haut la main à l entame et même à la fin puisque je termine major de ma promotion.  L’année d après j’encadre aux côtés des aînés les stagiaires tout en intervenant à l’antenne.  Radio balafon m’ouvre ses portes et je saisis  l’opportunité, j’y ai appris de belles choses même si ce fut de courte durée car les études devaient se poursuivre. De l’Université de Buea en journalisme à Isma à Douala en communication d’entreprise la transition a porté ses fruits. C est ainsi que ell’fm par le canal de Patience Bozar, animatrice actuellement à mont Cameroon fm, me repère et Théodore Ndganga, directeur general me donne ma chance. C est là que démarre officiellement ma carrière d animateur professionnel. Trois ans déjà et toujours fidèle à Ell’fm car j’aime l’esprit et l’harmonie qui y resident

  1. Tu tiens aujourd’hui deux émissions radio sur Ell’Fm notamment « A prix cadeau» et « Ell et vous week-end ». Parle-nous de leurs contenus en précisant les horaires.  

« A prix kdo » le 10-12 de la radio, un gros challenge puisque les 10-12 sont des prime-time au Cameroun en radio, c’est le contenu qui a fait la différence je pense.  Entre détente, fou rire et infotainment sans oublier la cible 15 – 45 ans,  tout a été mis sur pieds pour être accepté  par l’audience. En plus un programme comme celui-ci où la production vous permet de faire gagner les plus beaux cadeaux de la ville, ça inspire forcément. J’ai créé le jeu des 05 mots, aujourd’hui incontournable à 10h55. Quant à « ell et vous week-end », c est l’émission test de mon entrée à ell’fm. Aux côtés de Pacome bougong l’aventure s est créée et le contenu est très lourd sur un ton très léger.  On réveille le Cameroun un samedi matin entre 6h et 8h avec de la pure déconne et ils adorent.

Boris bangteke

  1. On remarque dans ton style d’animation une certaine liberté et assez décalé, comment définis tu cette façon assez non-conventionnelle d’animer?

Ecoutez !  J’utilise souvent la phrase « la radio c’est que de la radio » qui m’est inspirée de Cyrille Hanouna pour définir le type d’animation que je fais. Je suis dans ce qu’on appelle aujourd’hui l’impertinence.  C est un style d animation fun et décalé mais très riche de contenu.  C est la capacité de donner une information en arrachant le sourire de l’auditeur, d’être libre de ses faits et gestes et de ne pas rester coincé.  Ça ouvre l’esprit et très peu réussissent à arriver à ce niveau. Clin d’oeil à Didier kouamo et à Anicet simo.

  1. On retrouve un étalon assez varié de musique dans le contenu de tes émissions Peux-tu nous dire ce qui explique cet  intérêt manifeste ?

Vous devez savoir que la musique est universelle et que l’animateur pour mener à bien son programme a le droit de choisir le type musical qui irait Bien à son tour audience. Oui je joue de tout pas que du mboa urban car j’ai un public diversifié qui aime presque tout. Vous retrouverez du Mr Eazy, et du Charlotte Mbango plus bas. Hahaha !!

  1. Boris, tu es le fils de Moise Bangteke, l’un des plus grands noms de la radio au Cameroun. Comment est tu perçu aujourd’hui par les anciens du domaine et pour tous ceux qui l’ont connu?

Pour être honnête je crois que la majorité ne m’aime pas beaucoup. Hahaha ! Je ne sais pas pourquoi mais bon c’est comme ça le monde n’est pas une industrie d’amour.  Je me contente de ceux qui m’encouragent et croient en moi. Mais c’est difficile d’être le fils de Moïse.  On en attend trop de vous. Ça permet aussi de pousser la visée plus loin.

  1. Ta mère également est une des plus grandes voix de la musique camerounaise. En tant que fils de Nadia Ewande, comment vis-tu  cette grâce au quotidien ?  

La grâce que j’ai n’est pas celle d’avoir l’artiste Nadia près de moi. C’est d’avoir Ewande, ma mère qui m’aime et se comporte en mère.  Même si côté image je dois faire gaffe puisque tout le monde veut me voir être exemplaire à l’image de mes parents, j’ai ma vie aussi…j’essaie de la construire.

 Boris bangteke et Nadia Ewande
Boris bangteke et Nadia Ewande
  1. Tu es le plus jeune parmi les animateurs radio confirmés au Cameroun. Comment réussis-tu à t’affirmer parmi tes aînés ? Ne te sens-tu pas parfois frustré ?

Pas frustré du tout. Puisqu’ils ne s’en rendent pas compte hahaha. C est le travail qui te définit,  si tu fais bien ce que tu as à faire ton âge importe peu.

  1. La radio est un des médias dont beaucoup annoncent la disparition bientôt, surtout avec l’avènement d’ Comment relèves-tu le défi de te faire une audience aujourd’hui dans ce contexte?

Il suffit de s’adapter, si les auditeurs ont lâchés leurs postes mobiles, ils m’auront sur le digital et me verront faire ma radio à travers mes directs facebook. Ils auront des podcasts sur les plateformes d’écoute et ils m’écouteront en ligne à travers le monde. La radio ne peut mourir. C‘est un media incontournable qu’on adapte au fil du temps

  1. Boris est fondateur de l’agence BTK digital corporation. Parle nous des services que celle-ci offrent.  

Tout part du constat selon lequel le digital à prit le contrôle sur tout et que nous sommes à l’ère du fast et du speed. Il faut donc développer des services qui permettront aux acteurs de différents domaines de se vendre aussi sur le digital. Btk digital corporation réunit les meilleurs atouts du digital pour donner aux annonceurs artistes ou entreprises la visibilité la plus grande à chaque fois. Nos employés et consultants sont rompus à la tâche de la créativité et de l’originalité,  nous avons d ailleurs été les premiers au Cameroun à organiser et réaliser une « conférence de presse digitale » (uniquement en direct facebook professionnel) avec l artiste janea pol’anrhy, ce qui fut un succès total.

  1. Comment te vois-tu dans les années à venir? Quels sont tes projets à court, moyen et long termes.

Mon objectif au delà de ma passion est de montrer au Cameroun qu’on peut réussir dans tout ce que l on fait.  Le CEO que je suis aujourd’hui vise très loin mais ne vous dévoilera pas ses projets,  hahahaha ma mère dit souvent « nous sommes en Afrique ooo »

Merci pour cet entretien Boris.

Merci à vous voilà moi M

Commentaires

commentaires