Le Rap francophone d’Afrique prend de l’ampleur avec la tendance « Afro trap ». Dans tous les pays, des styles de beats sont proposés refaisant le sound system avec des fusions entres sonorités traditionnelles et Trap modernes. En cote d’ivoire, les jeunes rappeurs ne sont pas en reste. Après la percée du Kiff no beat, l’intérêt des jeunes ivoiriens pour le rap contemporain a accru. Orienté vers le chill et le fun, la coloration actuelle du Rap 225 est entre guimmick, égotrip et pop-ambiance.On cite aujourd’hui des noms tels que Stelair, Bop de narr, Seleka, All black ou encore le Suspect 95.

Parlons de ce dernier « Suspect 95″…

Déjà un peu plus d’un an que sa carrière a vraiment décollé sous le label Triomphe productions, label de Bebi philip. Suspect 95 s’est fait découvrir pour le plupart avec le titre « Enfant de boss ». Mais bien avant en 2015, c’est le titre « Au nom de quel amour? » avec Bebi Phillip son mentor.

« Au nom de quel amour? »

Le morceau est un titre de RAP, musical et mélancolique dans lequel Suspect 95 parle des contraintes et des difficultés de certains jeunes ont lorsque leur parent doit se mettre en couple avec un nouvel amant. Entre les voix fortes bien affinées musicalement de Bebi philip qui tient le refrain, Suspect dépose des couplets de Rap pertinents et bien écrits. Ma note pour ce morceau est 7,2.

Le morceau sera suivi de « Esseu c’est forcé? »

Moins soft que le premier, ce titre dévoilé le coté  lâche du rappeur, saucée au language ivorien, il met en avant  ici son ton. Le beat fait danser avec  tempo rapide avec des caisses mortes jouées au rythme mapouka , avec des vibes trap. Suspect dénonce ici l’excès, le « m’as tu vu? », l’intrusion que certains ont tendance à manifester pour se faire remarquer. Bien écrit il a réussi ici à traiter un sujet pertinent en trois couplets sur une musique de fetes. Cela est rare chez les rappeurs de nos jours. « Je connais pas le gout des j’aime facebook mais je sais que ça rassasie…  « . Pour ce morceau je donne la note 07  

Découvert désormais par le public ivoirien, Suspect 95 propose le single »Enfant de boss »

Celui ci le mettra en lumière sur le continent Africain. La production du son est lourde et ses arrangements donnent une expérience d’écoute nouvelle avec valeur ajoutée. La musicalité de son instrumentale est inspirée des danses traditionnelles, tout comme ses animations aux voix de savane et foret. Le rappeur des  couplets , qu’il lâche avec sûreté. Il dénonce et clashe « les fils à papa ». Des punchlines, du gimmick avec la grande gueule, sa plume aussi fun qu’elle soit montre qu’il y’a de la cellule grise. » J’ai cracké mon cerveau,donc inspiration est illimitée… », « Sache une chose, finition de viande c’est os « . Il en a fait un hit rap. 07,3 ma note.

« Illuminati « (Le remix du morceau du rappeur Ghanéen Sarkody)

Le morceau semble être de 2012, bien que son clip ait été ajouté sur Youtube en septembre 2016. Ici, c’est une figure opposée du cliché de l’Illuminati très souvent collé aux artistes. Suspect 95 s’accapare l’étiquette dans un premier temps, puis s’en tient à conclure sur le fait que les gens doivent arrêter de se limiter aux propagandes et médisances. Son flow par contre fait trop forcé et sa performance rapologique est quelque peu en dessous du beat, et cela malgré les efforts de variation. La plume par contre est consistante. Note 06,1

« Faut changer de chemin », le dernier single de 2016

Le délire est intéressant, balade entre punchlines, gimmick et grande gueule. La musique suit la meme direction artistique que « Enfant de boss ». Les voix arrières favorisent l’écoute agréables, les clochettes à cadence Trap et les pauses lentes du beat lui donnent une ambiance assez moderne. Ses phrases ont su sens autant son rap est bien écrit, le délire du refrain est entraînant. « Si vous sages, je vous emmène au toboggan pour descendre vos carrières » , « Lasise affaire de fruits et légumes là, pour ta santé , faut m’éviter, c’est tout ». Le morceau est bien pensé,  c’est l’une des meilleures performances du rap francophone en 2016. Note 07,9.

Ce qu’il y’a d’intéressant chez Suspect 95

Sa plume est consistance et beaucoup de jeunes rappeurs n’ont plus de bonne écriture, ils confondent les vannes aux punchlines.

Ses thématiques sont bien traitées.

Il applique fortement l’identité de son ton d’expression à sa musicalité, on peut percevoir la source ivoirienne.

Sa direction artistique, ses productions, il innove dans le son et ne fait pas partie du lot trop monotone des Afro trappeurs modernes.

Son coté gueulard et sa sûreté le singularisent.

Son rap est adapté à la consommation avec les codes et critères de base qui permettent de qualifier le rappeur.

Aussi vrai qu’il y’a des limites telles que son flow parfois pas assez percutant bien que dans le rythme, il faut dire qu’il est l’un des profils sur lesquels l’on doit se braquer en termes de Rap Africain . Il a de la substance et possède à 70% les atouts d’un bon rappeur. Ce  qui n’est pas le cas chez beaucoup de la génération actuelle.

 

Commentaires

commentaires

2 COMMENTS

  1. je l’ai connu grâce a illuminati et depuis c’est devenu mon Kiff entend qu’amateur de RAP, pour moi c’est une valeur sur avec laquelle il faudra compter pour hisser encore le blaz du hip-hop africain et surtout francophone. Big up a lui

Comments are closed.