Nouveau label, nouveau single, futur album, c’est un nouveau départ. Il vient de sortir le clip de son titre « On ne s’assoit pas », désormais sous son label « Hors jeu music ». Un label qu’il a de mon point de vue tardé à mettre sur pied car je lui avais personnellement parlé pour ce qui concerne sa production. Toutefois, c’est fait et c’est déjà ça.

Hors jeu music, le label de franko

Depuis la sortie de cette nouvelle galette, il faut dire que les commentaires du public autour ne sont pas pour la plupart positifs. Bon nombre disent que c’est du réchauffé de « Coller la petite ». Certains vont jusqu’à dire même que Franko est fini, qu’il n’a pas de talent, qu’il les a trompé, que c’était le hasard. Je ne vais vous faire des captures d’écran cette fois ci. Allez chercher.

Sinon je vais faire ma propre analyse sur cette nouvelle production de Franko

En effet, ce  morceau date d’environ un an. Il a certes été légèrement modifié, mais dans l’ensemble c’est le même son. Pour moi lorsque je l’avais écouté, je me suis dit que Franko mise mal sur les oeuvres qu’il propose.

  • Ce single arrive tardivement 

Il aurait dû sortir directement après « coller la petite ». Pourquoi? Parce que thématiquement c’est à une différence près de ressemblance, les critiques du public sont vraies. Mais si le morceau avait suivi, les gens ne seraient pas aussi acerbes qu’ils le sont maintenant ou comme ils l’ont été avec « Téléphone ». Ce principe d’identité remarquable est important pour fidéliser un public. Achille Djoumsie, Manager de Mink’s m’en parlait récemment pour ce qui est du cas de son artiste (La transition entre « le gars là est laid » et « le numba » )

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Pourtant ce single est bon.

Oui, je trouve que c’est un bon morceau. Si l’on prend la peine de bien écouter. Franko propose enfin un morceau qui a le niveau de « Coller la petite ». Dans l’ambiance, dans le discours, dans la performance. C’est du Franko, une couleur d’afrobeat qui lui est propre. Beat basé sur les drums, ambiance club,  groove afro, des vibes rap. Franko nous a fait 03 couplets plutôt bons (meme si ça se répète un peu trop), un refrain original, un morceau qui n’ennuit pas. Imaginez vous en club avec ce morceau.  Une écriture descriptive et narrative avec un flow qui accroche l’oreille. Qualificatif de son environnement, de telle sorte que normalement tout le monde puisse s’y retrouver. Le clip vidéo est très humoristique et reflète bien la chanson. Vraiment fait à la Camerounaise, l’image parle.

Dans son texte, on a des phrases du genre:

 » Ce soir meme le climatiseur aura chaud »

« Avec la musique de Franko, pas besoin de dormir pour toucher tes rêves »

« Chez nous le Njoka est un métier, pas besoin d’attendre décembre pour fêter »

Donc en effet le seul problème avec ce morceau c’est qu’il  arrive un peu tard, et Franko a déçu son public qui l’attendait faire fort depuis. Mais il n’est pas si tard que ça, croyez le! L’effet « Coller la petite » a été si fort que la marge d’erreur  est grande. Il a mis bien et il s’apprête encore à le faire. Si ici, il y’a de la critique, ailleurs pour certains il est vu autrement et son image vaut plus.  Il reste donc de tenir et de faire une bonne promotion et surtout de bien organiser sa carrière, son label. Oui parce qu’en vérité, il y a tellement de bémols dans son organisation générale. Direction artistique, musicale, image, production etc…

Ca peut choquer mais je trouve ce morceau est bien mieux que de nombreux Afrotrap qu’on écoute en Europe ou ici. On devrait le pousser. Franko se lève enfin, il a compris qu’il ne faut pas s’asseoir après le succès.

Note d’écoute: 07,7/ 10 

 

Commentaires

commentaires