Désormais c’est ainsi que ça se passera. Franko a annoncé vendredi dernier qu’il fera des freestyles tous les vendredis jusqu’à la sortie de son prochain album. On ne connait pas encore la date de sortie de l’album donc attendons nous à un bon nombre de « Freestyle Betchakala Fridayz ». Aurait t’il été boosté par la critique? Si c’est la cas tant mieux. Ou alors c’est le fait que des artistes comme Mink’s et Tenor multiplient des productions?  Ou c’était tout juste prévu? Ce ne sont que des hypothèses

Allons essayer d’analyser cette performance.

Pour le lancement de cette série, Franko a balancé la première performance.  Bien avant cette sortie il y avait un débat autour de la notion de « Freestyle ». On en parlera bientot en article. Mais, pour l’heure parlons du «  »Fresstyle Betchakala Fridayz part 1 » de Franko.

On ne l’avait pas écouté sur ce type de prod depuis un moment. Surfant entre égotrip, rage et meme clash. C’est claire que ce dernier a à dire.

Niveau Flow et style, ce n’est que du Franko, ceux qui l’ont connu dans des titres tels que « Laisse faire les vrais » se rendront compte . Néanmoins on peut apprécier l’accent mis sur la technique et la passation de phase qui le rend moins monotone . Rappeur expressif, l’atout principal de ce dernier est avant tout son message. C’est d’ailleurs pourquoi ses instrus sont pour la plupart du temps peu saturés misant sur les espaces entre les pieds et drums. Ce qui permet de faciliter son kick

La force est dans la plume

Lorsqu’on met l’oreille dans les paroles, on remarque un bon nombre de punchlines. Méthaphore. Moins comique que d’habitude, Franko s’érige ici en clasheur, meilleur et prétentieux. C’est ça le mind RAP.

« Vos rappeurs disent qu’ils ont la rage, pourtant ils sucent plus qu’ils ne mordent »

« Dites leurs que clasher Franko, c’est un peu comme supporter les lions, c’est risqué »

« Laisse moi achever ces rappeurs, comme tu pourras les appeler produits finis »

« Pour commencer tu peux me fouiller, tu verras que je n’ai pas ma langue dans ma poche »

Le « twist » fait penser à Mink’s

Oui lorsqu’on écoute ce titre, au moment ou son flow passe au speed, on a comme l’impression d’écouter la partie rapide dans le son Mbita kola. La finition en « I-I-té » en plus sur 4 mesures. Hasard ou influence, je ne saurais dire. Mais notons que Franko et Mink’s ont des rap assez proches sur le plan technique.

Une parole qui ne tient pas la route et qui semble envoyée à Tenor et à Mink’s

« Ils y’a trop de mops dans les clips des rappeurs, j’ai l’impression de regarder Novelas »

En effet, parmi les rappeurs kamer, lorsqu’on observe bien. il n’y a que Mink’s et Tenor qui l’ont fait dans des clips, en particulier Mink’s.

Cette performance a été appréciée par de nombreux internautes qui ont fait des retours. Positifs, attendons de voir les prochaines. Cela laisse espérer que Franko a fini sa sieste car car « Après le succès, on s’assoit pas ». Lisez aussi notre chronique sur ce morceau ici bas.

On ne s’assoit pas après le succès, Franko se lève enfin

 

Commentaires

commentaires