Extrait de l’album « Vert rouge jaune dans le noir » sorti en 2007, Dernier banc est le premier single du rappeur Camerounais  Killamel. Le titre fut très vite adopté par la communauté hip hop 237. Killamel apportait à travers ce morceau une nouvelle façon de composer le Rap Camerounais et traiter les thématiques. Dans « Dernier Banc » qui est un classique, il propose un rap à la « Booba » mais inspiré d’un contexte Camerounais. Il se présente ici comme le garçon de la salle de classe qui ne suit pas trop les règles et qui impose sa façon de voir les choses à ses camarades. Bien-sur le morceau à cette époque avait été validé par tous les lycées et collégiens qui s’y retrouvaient.

« Au dernier banc, on joue aux cartes, on lance des vannes on dort. On prend jamais les cours, mais toujours premiers au babillard. On vote les plus belles cuisses, on se paye la gueule du prof, écoute du hip hop en tripotant la voisine de banc… »

Voilà un des refrains les plus connus du Rap Camerounaise des années 2000. Killamel marqua avec son empreinte entre hardcore et fun lyrics.

 

 

Commentaires

commentaires

http://www.voila-moi.com/wp-content/uploads/2017/06/Voilamoimédiatour-partie-1.-Soft.jpeg