La fête de la musique a fortement été célébrée au Cameroun. Dans toutes les villes et quartiers, on a vécu de nombreuses manifestions pour honorer ce rendez-vous international d’hommage à l’art le plus partagé du monde.

Si de nombreux artistes ont se sont prêtés à la coutume, certains ont plutôt décidé de rester en retrait. Et ceux là ne sont pas resté sans mots. Sur les réseaux sociaux, c’est à cœur ouvert que Lady Ponce et Ndedi Eyango se sont exprimés tout en expliquant leurs raisons et dénonçant fortement le laxisme du MINAC.

Ndedi Eyango

Ce dernier dans une publication sur sa page facebook dénonce le lobbying et la monopolisation créés autour des organes de la musique. Il ajoute à cela l’exploitation non rémunérée des oeuvres des artistes par les entreprises, médias, boites et snack. Il déplore le fait que la musique ne soit pas considérée comme un métier digne du nom au Cameroun. L’artiste s’appesantit surtout autour du statut juridique de l’artiste de musique négligé plus d’une vingtaine d’années.

 Lady Ponce

Pendant que certains étaient sur les spots light, Lady ponce quant à elle faisait un live depuis sa page facebook. Durant  01h et 40 minutes, celle-ci s’exprimait autour de plusieurs problèmes qui minent l’environnement  musical Camerounais. Elle n’a pas hésité à aborder aussi les méandres et les légèretés autour des comportements de ses compatriotes.

Pour Lady Ponce, il n’y a pas de raisons de célébrer la fête de la musique alors que l’artiste n’est pas respecté. Alors que certains ont créés des clans sur la base de problèmes personnels. D’ici jusqu’en Europe, elle n’a pas hésité à dévoiler quelques dessous du show bizz. Elle s’est surtout indigné du laxisme et de l’inertie du ministère des arts et de la culture dans le soutien des artistes. Interpellant les Camerounais sur leurs comportements, elle est revenue sur les cas Charlotte Dipanda et Maahlox. La fête de la musique ne peut pas être célébrée dans un contexte comme le nôtre. La vidéo intégrale ici.

Il n’y pas que des artistes qui ont réagit autour de cette fête de la musique. le promoteur Chinois Yangeu à travers quelques posts sur facebook. Ceux semblaient être

dirigés à l’endroit d’autres promoteurs notamment les organisateurs du concert FNAC. Les raisons de ce coup de gueule restent ignorées.

 

chinois yangeu
chinois yangeu

chinois yangeu

chinois yangeu

Commentaires

commentaires