La forte pluie du Samedi 17 Juin 2017 à Douala, n’a pas empêché aux amoureux de la culture, de participer massivement à l’édition zéro du CARREFOUR DES ARTS, organisé par l’Agence ICONProd Burson- Marsteller, au quartier Cité Cicam, au lieu-dit « Mobil GUINNESS ».

Cette motivation du public et des jeunes artistes estimé à plus de 700 personnes à cet événement, s’explique par un environnement où les rendez-vous culturels d’envergure de promotion des jeunes talents sont de plus en plus rares, entre ceux qui meurent dans l’œuf et ceux qui meurent asphyxiés, le Carrefour des Arts vient combler ce vide et créer un espace d’échange pour de jeunes perles mais aussi surtout un espace d’expression et de promotion, de valorisation des jeunes talents qui excellent dans différents domaines artistiques.

Le CARREFOUR DES ARTS dans cette édition, s’inscrit dans une logique d’ouverture aux œuvres de l’esprit, et le développement des partenariats en matière de projets culturels, qui inclue à côté de la musique, d’autres créations artistiques, réalisées par des jeunes bourrés de talents et en quête de visibilité. La peinture, le graffiti, la danse, le body painting, la photographie, le stand up, le théâtre, le street wear etc. sont autant de performance qui ont été mise en avant, tout au long de la journée marquante du 17 Juin.

Ajoutée à cela, des activités ludiques sont venues rehausser l’ampleur de cette belle rencontre apportant ainsi un côté animation de la vie dans nos cites. Les jeux d’échecs, jeux de dame, Ludo et Playstations étaient bondés d’amateurs et de professionnels de ces activités, ont donné des allures de kermesse à ce magnifique événement répondant.

L’édition de ce mois de Juin aura été spéciale, du fait de son contexte particulier. Le CARREFOUR DES ARTS s’est tenu entre la célébration de la Journée Internationale de l’Enfant Africain le 16 Juin, et celle de la Journée Internationale de la Musique le 21 Juin. ICONProd Burson-Marsteller, a honoré avec le public de la ville de Douala, la culture et le génie créateur des enfants de l’Afrique en miniature.

Ce signe prouve l’engagement perpétuel de son CEO,M. Lionel TOUSSE, de continuer d’apporter sa contribution à l’encadrement, à la promotion et au développement des talents africains.

L’engouement particulier observé pour cette édition du Carrefour des Arts est une motivation pour le comité d’organisation qui attend bâtir un concept fort et programmer après la saison des pluies le lancement officiel de la première édition.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire