Mani bella tu exagères… C’est « The Beat » ou «The Mbit » ?

0

Que la voix d’or de la musique Camerounaise, Anne Marie Nzié, une des précurseurs du Bikutsi repose en paix. Avant de parler de Mani bella je veux parler d’elle, je me souviens d’un reportage sur elle que je regardais sur la CRTV télé. Dans ce reportage, la mère de la musique Camerounaise  s’écriait étant toute indigné : « Le bikutsi ce n’est pas le sexe, comment les gens peuvent chanter le sexe et la dépravation ? Ohhh!!  j’ai mal mes enfants ».  Je fus profondément marqué par cette phrase en voyant l’appréhension qu’on a faite de ce rythme musical qu’est le bikutsi.

One love tu avais raison !!! « Chanteur porno , tu exagères … Mani bella tu exagères… ».  Eh ah !! Laissez-moi le dire en bon Camerounais. Maintenant, je souffle et je replonge encore dans ce périple cacophonique,  agressif  subliminal, célébration sexuelle ouverte qu’est « The beat » . C’est le nouveau titre de Mani bella.

Pour tout vous dire, j’aime la direction artistique musicale de Mani bella, c’est la plus originale lorsque l’on la compare à ses consœurs.  » Pala pala » a fait danser en 2014, « Face à face « en 2015, mais depuis ses  singles  » Stop «  et « Qui cherche trouve », il semble que la bonne inspiration est  en chute et que le coté « Bêtisier » revendique sa place.

« The Beat » m’a déçu et coupé la « Ntong »…  

A l’écoute de l’introduction du morceau, cette séquence acoustique est je vous assure croustillante. Piano en fond, Mani bella performe en nous faisant un bel air de « Dj , Mets moi un beat, je veux danser » . Oui c’est bien mais ça ne durera que quelques secondes. La transposition qui suit et ferai introduire une séquence bikutsi deviendra agressive et pour ma part décevante.

La musique

Bikutsi électronique, le beat est bien composé et très cadencé. Bien que rappelant celui de pala pala,   c’est  plutôt une bonne création.

La performance de Mani

Beaucoup d’énergie et de liberté, du point de vue artistique, c’est appréciable. Elle touche plusieurs niveaux de voix et libère plusieurs sensations entre, rock, hot et soft. Mais à un moment le morceau devient plus une ambiance de cris sauvages et d’extasie sexuelle, virement vers le naze.

Les paroles (Le gâchis)

Mani Bella a fait comme ses consœurs hein… Utiliser des expressions à double connotation, des gimmicks affectent les sensibilités. « The beat » ne fait pas référence au son de musique comme on peut s’y attendre. Pour c’est plutôt « The Mbit », oui le pénis en traduction Camfranglais. Et en réalité elle ne dit rien d’intéressant dans le morceau. A limite on dirait qu’elle manque d’inspiration.

« Put me the beat » ou alors « Put me the mbit »,  Mon corps a fané par manque de « Mbit »… Je veux un beat… je veux m’éclater un Mbit…  J’ai des vibrations partout » et de plus elle exprime besoin en « Mbit » de façon son extasie par des gémissements répétés … Vraiment, c’est toujours la chanson ???

Doit-on juger cette porno musique?

Non, ou peut-etre que oui, mais on ne va pas rester indifférent. On apprécie comme on peut déprécie la musique qui nous est servie chaque jour. Mani Bella avait là une belle œuvre à laquelle elle a donné un virage vers la bêtise ? L’objectif au fond c’est quoi ? Se faire remarquer pour être pour pouvoir passer sur le marché ?  Du n’importe quoi, je penserai toujours à nos enfants, à l’image de notre culture et surtout à tous ceux là qui voient des artistes comme modèles.

En attendant j’écoute encore le titre de One love qui  lance un coup de gueule  disant « Chanteur porno, tu exagères… Mani bella, tu exagères… »

Note d’écoute 04/10 juste pour l’aspect musical perçu dans le son. Malheureusement entaché.

 

Commentaires

commentaires