Le RAP se fait tellement rare à cette époque. A tel point que c’est devenu extraordinaire d’écouter un produit authentique et qualifié de ce genre musical. Des néo formes, des dérives, des hybrides et aujourd’hui on remarque que très peu de nos artistes font encore du RAP. Certains ne se rapprochent même pas mais appellent ce qu’ils font RAP. On peut constater que de nombreux artistes qui rappaient autrefois sont devenus des chanteurs d’Afrotrap, d’Afropop ou alors des faux chanteurs et j’en passe. Phénomène mondial, des USA au Mboa.

Par contre, même dans l’évolution des musiques qui accompagnent le RAP, certains s’attellent à le faire encore. En épousant les tendances, mais gardant les codes et principes que reclame cet art. On a quelques survivants car comme certains le disent d’ailleurs « Le RAP était mieux avant ».

Xzafrane fait partie de ces artistes qui se donnent encore le défi de faire du RAP. Bien que celui-ci appartient à un registre précis du RAP, stylistiquement ses musiques s’adaptent à la modernité tout en gardant son essence. Il a fait d’ailleurs passer un message aux autres rappeurs Camerounais en les appelant à faire du RAP en 2018. Comme une alerte, car le constat est que nombreux d’eux abandonnent pour se donner à la variété et la pop en vue de percer. Ce qui fait reculer la consommation du RAP. Pourtant comme il le dit ci-bas, il y’a bel et bien un public.

Actuellement en préparation de son prochain album « Le Cameroun d’abord », Xzafrane a récemment livré le teaser du premier extrait en collaboration avec le jeune rappeur KO-C. Découvrez!

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire