Home Musikanalyse Mr Leo, un nouvel album, 03 nouvelles vidéos. Une collabo avec Fanicko

Mr Leo, un nouvel album, 03 nouvelles vidéos. Une collabo avec Fanicko

0

Comme annoncé depuis quelques temps, l’album « Love Original » de Mr Leo, le tout premier de ce dernier est sorti. Cocktail de 13 titres, le disque comporte certains de ses hits « E go better », « Kemayo », « Jamais jamais », « Je t’aime feat hiro », « Partout ». Dans une discussion avec lui, Mr Leo nous confiait que cet album est avant tout une offre faite à ses nombreux fans afin que ceux-ci puissent mieux découvrir ses capacités et son univers musical qu’il considère comme très large. C’est aussi pour de laisser une empreinte forte en cette année 2017. Nous vous confions d’ailleurs qu’il sortira un autre album l’année prochaine.

Pour cette sortie, Mr Leo a encore fait plus fort que Daphne qui nous a livré deux clips vidéos en un jour. Il nous proposé, un album et 03 nouveaux clips vidéos des morceaux extraits. Parmi ces titres, nous avons deux collaborations dont une avec le béninois Fanicko et une autre avec son acolyte Rude Bway. En attendant de vous faire une analyse complète de l’album, nous allons vous présenter un commentaire sur chacun de ces trois morceaux.

« Je suis moi comme ça »  feat Fanicko

C’est le morceau qui a le plus tourné sur la toile dès sa sortie. Certains le considèrent comme le « son de décembre ». Il s’agit d’un morceau Afropop dance hall, pas très loin de l’habituel qu’il propose. Je n’y trouve vraiment rien de fameux, si ce ne sont les animations les percussions du beat et les voix d’animation arrière. Si on peut y apprécier la balade de chant de Mr Leo, car la touche Fanicko est presque négligeable (A mon avis c’est faible ). Le morceau parle d’un true love à l’égard d’une femme, mais dans l’ensemble , c’est du déjà entendu et proposé par lui-même dans « Je t’aime » ou dans « Jamais ». Sinon je sais que ça va plaire aux oreilles moins rigoureuses que les miennes.

« Femme » feat Rude Bway

Du reggae love, à la saveur tropicale, hmmm! ça faisait longtemps que je n’avais pas écouté ce type de chanson. C’était très tendance dans les années 2003-2008. Mr Leo a réussi à me faire revivre cette façon de composer la chanson. Sa voix suave s’accorde bien avec le rythme et son refrain reggae qui donne envie de secouer la tête, les animations de voix en arrière. On ne va pas négliger l’apport de Rude Bway qui est très complémentaire et significatif. Tandis que Mr Leo le fait en mode doux, lui il apporte une touche de dance hall animé. Le beat conçu part Salatiel est emportant, bien que le morceau manque d’identité propre du point de vue culturel, il offre de belles émotions et de l’allégresse. Agréable à l’écoute, accompagné d’une belle vidéo qui valorise la beauté du Cameroun. Donc validé!

Pour la petite histoire Rude Bway est le chanteur reggae que vous écoutez dans « Dance fi u » de Mimie et « Trowey » d’Ewebu. Il a fait partie à l’époque du groupe Da Thrill avec Blaise B , Myra & Salatiel.

« PRAY »

Arrêtez tout! Voici le joker, et c’est ce qui est appréciable sur Mr Leo, cette capacité à mettre l’émotion en musique, à naviguer entre le chauffant et le doux; et surtout sa force en story telling. Les paroles qu’il apporte dans ce morceau, ont une valeur spirituelle et une pesanteur marquante. « Pray » est un appel à l’union, chanté en pidgin avec un tempérament soft, on peut sentir l’homme affecté par la division. Cette vision humaniste se fait ressentir dans sa voix qu’il casse dans morceau pour exprimer son mal (ça fait un peu penser à Bob Marley). Musicalement, on a un mélange de soft dance hall dans la cadence, avec une forte touche blues, et un zeste de gospel. Des touches de piano, mélancoliques, des vents suspicieux, et la joie réclamée qu’offre les batterie et les percussions. C’est simplement de la musique. Mr Leo prie pour le Cameroun  et interroge les consciences. Il s’affirme aussi par là comme un artiste porteur de cause et non indifférent au sort de la société.

Extrait:

To all my people, say, a prayer for my country. Papa God ohh where  you dey?

Somebody call brotha, but the boy no pick up the phone, but facebook say the brotha don’t die…

We are one big familly, we are brotha, not be the ennemies. Why all these calamities? Me , i not fi believe why you do the things you do…No need to  mash up the people… Every cool and nice, a better day for the peole

 

Avec ces premiers extraits, on peut bien dire Mr Leo en a à revendre. Nous apporterons plus de commentaire après écoute de l’album total. Découvrez et appréciez ces nouvelles œuvres. Bravo Mr Leo!

 

Commentaires

commentaires