Le titre « Nobody Ugly » du groupe P-square est dans les bacs depuis un peu plus d’un mois. Déjà sacré hit, il faut dire que le titre a inévitablement conquis les villes Africaines. Près de 04 millions de vues du 20 avril au 22 mai. Au Cameroun où je suis, difficile d’écouter une playlist dans laquelle ce morceau ne figure pas.

Dans cette belle chanson que P-square a livré, on peut constater tout d’abord l’innovation et la reforme musicale. La représentation de l’Afrique moderne dans la mondialisation, mais surtout la dénonciation de la dérive que connait la gente féminine de nos jours.

Innovation musicale

Le beat de ce titre est fait d’instruments traditionnels et son groove est produit par des notes sèches animées. Percussions, xylophones, guitare électrique  pour un cocktail tribal pop moderne. Le plus marquant c’est la façon dont ceux-ci s’accaparent de la musique à travers leur chant. On peut apprécier fortement leurs technique et performance vocales qui font aussi une musique à part entière.

L’Afrique moderne

Lorsqu’on regarde le clip, on peut remarquer tout d’abord sa texture aguicheuse. Puis, sa direction artistique montre l’Afromodernisme. Entre le vestimentaire qui montre une certaine identité propre, la mise en avant du bubu et des autres tenues africaines traditionnelles qui sont mixées aux styles contemporains. On observe aussi que l’Afrique n’est pas en marge de l’usage des outils de communication et de l’avancée technologique notamment les réseaux sociaux.

Psquare -Nobody Ugly
Psquare -Nobody Ugly

La thématique et le message de la chanson

Aussi vrai que cette chanson est fun et dansante, elle évoque et dénonce fortement la dérive et l’abrutissement des jeunes femmes par les réseaux sociaux. La vidéo montre par un certain nombre de scénaris comment les femmes épuisent leurs journées sur « instagram » et twitter se fabriquant des selfies. Il dénonce  le fake dans lequel les femmes s’enlisent aujourd’hui juste pour paraître et faire des posts générant des « likes ».  Make up, greffes, faux seins et autres sont les tares exposées.

Tout cela est dit dans un langage mixé de pidgin naija, anglais et Igbo.

« Nobody Ugly » veut dire « Personne n’est laid ». C’est une façon de dire aux femmes de s’accepter telles qu’elles sont et de laisser l’extravagance. Dans les lyrics, on a des paroles telles que :

 » you go for window shopping take a selfie chakam
you post am up they tag your maga gbagam
you they there they form ikoyi when you they ipaja
chai, na who you they decieve o eh eheh
You see G Wagon Chakham
you they big man show Chakam
even you they for toilet Chakam
Snapchating video chakam
Olo lo lo o o o
Eh, na watin be this o
Na disease oh »

En résumé cette séquence dit « Partout où tu vas, tu prends un selfie ou un snap, toilettes, shooping… » A la suite, le pré refrain dit:

As you they for twitter
Your name for insta
Sexy bootilicious twista eh
Whyyoutoothey lie eeh

Traduction : « T’es sur twitter, ton nom sur insta c’est « Belles fesses sexy », pourquoi tu ments ainsi? ». Cette chanson est en effet la critique d’un fléau qui est presque une maladie épidémique généralisée en Afrique.

Je voulais partager cela avec vous, afin que chacun comprenne. Il convient aussi de noter que par cette oeuvre, P-square a su allier message et danse en faisant un hit de qualité. C’est d’ailleurs dans la même logique que s’inscrit leur titre « Bank Alert » qui a précédé celui-ci. Un très bon exemple de direction musicale.

Commentaires

commentaires