Le sujet : « Fuego »(le feu). Brûler les erreurs

C’est en mode égo-trip et life style que le rappeur plonge sa plume dans une autodérision susceptible. Disant ce qu’il est dans un ton dépréciatif, étalant ses défauts, tout comme les limites morales de la société. Il utilise une allégorie assez subtile dans son discours. Par exemple « J’achète du sexe »

Dans son introspection, Pasko se annonce et revendique à lui-même son envie de changer. Le refrain le dit d’ailleurs:

« Je vide le paquet de Benson et j’aggrave ma tumeur, entouré de mes négros je déconne, mais je suis pas de bonne humeur. Je bois, je me saoule, ca m’étonne, je ressens toujours la douleur.Et des regrets moi j’en ai des tonnes je voudrais brûler mes erreurs »

La performance du rappeur

C’est un flow conduit d’énergie et de présence que Pasko s’affirme sur la musique. Avec un style trap et new school, il utilise une technique d’écriture plus basé sur les assonances que sur des rimes plates. Développant ainsi un rap assez musical et quelque fois phases dans une chaleur qui va crescendo. Sans oublier son ton du discours assez camerounéisé

La musique

Elle est le socle du morceau. Avec une orientation électronique modulée, le beat maker Skriim a associé trois univers musicaux. Tout d’abord on a la musique trap avec les drums et la bass, l’afro groove avec le son des percussions, puis on a le rythme bamiléké TCHAMASSI dans lequel il décline les sons du piano et la rythmique électro.

Tout cela pour un arrangement performant et très original, d’autant plus que vers la fin du morceau il laisse parler les instruments. C’est plusieurs sensations qui sont perçues, tant la l’évasion au plaisir des notes que la mélancolie et la gestine. Agréable a l’écoute

    Note de la performance du rappeur : 07 /10              Note de la musique: 8,8/10

Note d’écoute d’ensemble : 7,4/10

Ecoutez et faites vous une appréciation….

 

 

Commentaires

commentaires