Après Kareyce Fotso et Dynastie Le tigre, Prince Eyango est la troisième personne à affirmer que notre musique perd son identité. Même s’il reconnaît que nos jeunes abattent un gros boulot à l’échelle nationale voire continentale, il déclare je cite:

Lorsqu’on écoute un de nos artistes, en dehors du camfranglais et du dialecte qui peuvent être des indicateurs, il est difficile de savoir si ce dernier est Nigérian, ivoirien ou même américain”.

J’ai également eu l’opportunité et le privilège de le questionner sur sa carrière, son actualité et ses projets à venir, je vous laisse découvrir le rendu.

La chanson “Thank You Mama” a été faite avec Amugu, et l’on note un léger mélange de musique contemporaine à ton style. Peux-tu nous en dire plus?

La musique évolue selon les âges et des époques. Même si j’ai été connu à travers le soul botingo d’antant, il est important de se renouveler, prendre le meilleur de la nouvelle génération tout en restant soi-même, garder son identité.

Y a t-il d’autres featurings en vue avec des jeunes artistes plus en vue?

Oui cela est en projet. Même si je veux d’abord me concentrer sur moi même et ma musique. Nous verrons avec le temps les opportunités qui se présentent.

Tu es toujours entre deux avions (Etats-Unis et Cameroun). Comment gères-tu ta vie familiale et ta carrière?

Pour le moment je vis plus au Cameroun. Mes filles sont déjà toutes grandes et universitaires, donc vivent déjà seules. Mon épouse est également occupée avec ses activités. Je me suis posé ici pour le moment parce que je pense que cela est important vu que je désire accomplir certaines choses au Cameroun.

Tu es très actif avec la gestion des droits d’auteurs, notamment les problèmes de piraterie, la création d’une nouvelle société et autres. Cela n’a t-il pas un impact sur ta carrière?

C’est vrai que cela peut être parfois très prenant en termes de temps. Mais si je devenu incontournable aujourd’hui c’est grâce à ma musique. Il est donc important pour moi de continuer à travailler parce que c’est grâce à ça qu’on me respecte.

Un mot sur les projets à venir

Nous avons un vidéogramme qui sortira sous peu, nous sommes entrain de nous accorder avec Shamack pour le tournage. Après cela, je tiens à célébrer 35 ans de carrière avec le public Camerounais. Des spectacles seront organisés à cet effet. Mon équipe vous tiendra informé le moment venu, restés connectés avec nous notamment sur les réseaux sociaux!!!

Le vidéogramme « Thank you Mama » a été tourné à Nkongsamba (son village natal), sur les Chutes d’Ekom Nkam, site touristique que vous désirerez certainement visiter. Amugu apporte sa jeunesse et sa fraîcheur. Jetez y un oeil et partagez abondamment!!!

Lien vidéo

Commentaires

commentaires