[Remember] Faadah Kawtal « Mairamdjo »

" wallai mairamdjo; ousséni min torih ma; ngam djottah toh a woudini am mi anda a mi dara tah". on se souvient encore de ce hit sahélien

0

La fin des années 90 au Cameroun est marquée par une mouvance exceptionnelle dans la musique. Tandis qu’on assiste a une nouvelle génération d’artistes dans le Makossa , Bikutsi ou Ben skin avec des artistes comme Sergeo polo et Njohreur, Jackie Kingue de l’autre coté au Nord, il y’a l’émergence d’une nouvelle tendance tableau musicale qui s’ajoute au riche patrimoine culturel du Cameroun. Il s’agit du Goumba balewa, prôné par le groupe Faada Kawtal.

Lorsqu’on parle de ce groupe le titre qui nous revient en mémoire: « Mairamdjo ».

 » wallai mairamdjo; ousséni min torih ma; ngam djottah toh a woudini am mi anda a mi dara tah ». Ce refrain extrait du dit titre est resté longtemps une référence pour parler de la musique septentrionale au Cameroun.

Très rythmique et cadencé, dans mairamdjo on parle de séduction, du charme de la femme peul. Si l’on traduit littéralement le son, on peut voir qu’ici le chanteur drague et cherche a convaincre sa compagne (sa mairam) de ne pas le quitter. Il lui fait alors des compliments et des promesses genre  » mi sodan téh limsé  » (je t’achèterais les habits), « mi sodan téh padhé » (je t’achèterais les chaussures), tout ceci agencé par un bon mélange d’instruments modernes (guitare électrique) et traditionnels (le kalangou) avec des percussions originales.

Faada Kawtal , l’Union en fulfuldé (dialecte peul du Nord-Cameroun) créé en 1993, est un groupe qui vulgarise une musique rangée a tore dans le registre des folklores : le Goumba Galewa. Une musique avant tout d’expression peul, plongeant ses racines à la lisière du Sahel et des savanes de l’Afrique centrale. Étonnant mélange d’instruments traditionnels, de guitare et de synthés, le Goumba galewa est une musique qui, sous sa forme rurale, a fait l’objet d’innombrables mutations, un peu à l’image de la vie et de la culture peul

Depuis les titres « mairamdjo » (1998) et Derkejo(1996), le groupe a beaucoup évolué et est resté fidèle à son registre mais avec beaucoup de modernisation et de maturité d’ailleurs le leader du groupe, Isnebo a annoncé  dernièrement que le groupe serait en studio pour un prochain album.

Commentaires

commentaires