De « Dole dab » à « Kaba », Tenor, Rappeur à la mode !

0
Tenor Kaba Ngondo

J’avais donné au titre « Do le dab  » de Tenor la note de 09/10. Lire l’analyse ici. Non ce n’était pas sur la base de rien, le morceau est l’une des best performances que j’ai écouté dans le Rap Africain et plus précisément camerounais cette année. On ne va pas revenir sur ce qui fait de Tenor un artiste original, tout comme il est indéniable que c’est un jeune très talentueux.

Tenor a prouvé depuis ses tous premiers titres qu’il est un artiste spontané, capable de s’adapter et sur qu’il peut tenir dans son époque. Il sait puiser tout au fond pour servir son inspiration en musique. Il a du kiff, à tel point qu’il devient peu à peu le rappeur à la mode.  J’ai bien suivi ses sorties après « do le dab « .  « la fille là est laide », remix   de Mink’s,  « Ngati abedi » ,remix de MHD ou encore « ça gâte cœur » ,rémix de  kiff no beat. C’est d’ailleurs l’un des seuls rappeurs Kamer qui pense à donner des performances alternatives. Mais à vrai dire, l’écoute de ces rémix ne m’a point impressionné, car au-delà du fameux ton béti,  et du vocal lourd de Tenor, on peut sentir la monotonie dans le flow ,35% de prononciations non audibles, et il a tendance à perdre le fil de la musique. Bref je sais que certains ne seront pas d’accord…  Allons parler de Kaba Ngondo son nouveau single.

De « Dole dab » à « Kaba », Tenor, Rappeur à la mode !
De « Dole dab » à « Kaba », Tenor, Rappeur à la mode ! De « Dole dab » à « Kaba », Tenor, Rappeur à la mode !

Trap et Bikutsi en association, telle est la direction musicale donnée au morceau, aussi vrai que pour beaucoup le beat est  accrocheur du fait qu’il soit dansant et très ambiancé, on peut y sentir  cette  énergie qui incite à esquisser  des pas. Toute fois je trouve que le beat manque vraiment d’aboutissement, plus concentré sur le rythme que sur la mélodie, on y ressent plus l’ambiance que la musicalité proprement dite.

Du sous- jovi, du sous « Cash »?

Partant des angles tels, animations, direction artistique,  et même jusqu’à la thématique, l’on peut bien croire que Tenor s’est inspiré de la chanson « Cash » de Jovi qui est pour moi le morceau le plus abouti du Rap Camerounais depuis 2013. Ce n’est pas une mauvaise chose, bien au contraire. Mais, Tenor n’aura pas mis la barre aussi haut  sur le plan artistique. Son instrumentale et sa composition sont moins soignées que CASH     

La performance de Tenor

Tout comme dans  Cash  ,  Kaba Ngondo  parle de sexe. C’est un discours à la camerounaise, traité par une transcription subtile dans laquelle Tenor joue avec les mots. Si Jovi  parle des virées de nuits durant lesquelles « tous les chats sont gris » et pendant lesquelles « Le piment n’a pas de visage ». Tenor quant à lui fait une critique renversée à deux dimensions sur lesquelles repose le message !

  • Tout d’abord, il fait rappeler qu’aujourd’hui les jeunes ne s’habillent plus en tenues traditionnelles en comparant cette situation à l’infidélité masculine « Les bons sont rares comme une jeune fille en « Kaba Ngondo »
  • Ensuite il va rappeler l’amour pour le sexe que nombreux de nous avons. Il marque ici l’insistance sur le rapport entre les habillements sexy excitant qu’arborent les femmes de nos jours. « Et quand elles mettent les minis-ways  …ça c’est la sorcellerie, tout c’est provocateur ». « Les garçons là, vous aimez flex avec vos pantalons, trouble d’attention dès que petit matelot avec talon… »

Le flow  

Tenor ouvre ses champs en montrant qu’il peut être un artiste varié, au-delà du  Rap, d’ailleurs ce morceau n’en est pas un RAP de mon point de vue. C’est plus une forme animée conjuguée de différents styles. Pas très audible, je dirai que le flow de Tenor est décontracté mais faible sur ce morceau. Il l’a fait comme un  Espo de benz l’aurai fait. Techniquement on ne ressent pas le kick du rap (Comme dans « Do le Dab »).

Commentaire de fin.

On a là ce que beaucoup ici appellerons un tube.  Bien sûr parce que tout le monde dansera dessus (Moi inclus). C’est peut-être bien parti pour l’année 2017, mais je reste perplexe si Tenor doit continuer dans cet élan du rappeur à la mode qui fait n’importe quel hit pour se faire consommer.  Le délire est apprécié mais la valeur artistique est  moins dense. Au-delà du Kiff qu’il transmet, Tenor a encore beaucoup à corriger et doit éviter certaines trajectoires. Afin de ne pas devenir le rappeur qui buzz et qu’on oublie après le buzz. Bref ! pour faire simple,  Kaba Ngondo   n’est pas allé au bout de sa fabrication, ça aurait pu être mieux.

Ne l’oublions pas,  » il y a des tubes qui sont de bons sons, mais tous les tubes ne sont pas de bons sons »

Note d’écoute : 06,8/ 10

 

Commentaires

commentaires

http://www.voila-moi.com/wp-content/uploads/2017/06/Voilamoimédiatour-partie-1.-Soft.jpeg