Il y’a de cela quelques semaines déjà que le chanteur de reggae ivoirien TIKEN JAH FAKOLY a présenté son nouveau single « politiqui » un extrait de son nouvel EP « 3ème Dose ».Toujours actif, le natif de Odienné en Côte d’Ivoire sortait en 2015 son der album « Racines ». Ce dernier fut précédé de « Dernier appel » en 2014 et « African révolution » en 2010.

 « Politiqui » est un pur reggae chanté dans le net respect de l’art. Dans ce titre chanté essentiellement en sa langue maternelle le « Dioula », L’artiste (Doumbia Moussa Fakoly) fustige la politique Africaine en générale et surtout celle de son pays la cote d’ivoire. Il met en évidence les souffrance des peuples africains qui subissent au quotidien les affres des politiques gouvernantes. Dans le vidéogramme on peut apercevoir des peuples qui s’élèvent contre le gouvernement en place en avec gourdins et autres armes. Ils feront face plus-tard aux forces militaires. Ce son relate sans doute les crises politiques en Afrique et les violences qui ont eu lieu en cote d’ivoire en 2010, les souffrances vécues. On ressent d’ailleurs cette souffrance dans les cris qu’il sort régulièrement dans le son « woyooo », et il précise plus loin dans le son  » ils ont fait 3000 morts en cote d’ivoire, des millions de blessés « .

Tiken jah fakoly est resté très fidèle a son style reggae qu’il harmonise parfaitement avec sa voix grave légèrement décalée et les symphonies des saxophones, pianos et des guitares électriques. Musique de message mais aussi d’évasion et de remise en question.

Bonne appréciation.

Commentaires

commentaires