Alors que le RAP crie à sa mort dans le monde entier, il y a des formes évoluées dérivées de lui. Aujourd’hui ce n’est plus comme dans les années 90 et 2000 où l’on avait des rap authentiques. De la forme au contenu, et même un peu dans le fond, le « RAP » a changé. Dominé par la Trap de nos jours, on a des jeunes qui tendent à perdurer cette passion.

En Afrique en particulier l’Afrotrap est le registre le plus en vogue et la plupart des new comers on des influences d’artistes des années 2010. C’est le cas de Tweezy, rappeur (Trapeur), artiste en herbe. Influencé par des références telles que Drake, Lil wayne,Meek mill…

« Nanfang style », son premier coup

Comme la plupart des artistes débutant, c’est sur un beat Face B de Gucci name que Tweezy offre sa performance « Nanfang style« . Beat Trap, égotrip, quelques punchlines, tout cela dans une sauce Camerounaise. C’est ce qu’il appelle le nanfang style.

Evaluation  

A l’écoute, on peut percevoir tout d’abord un côté fou et gueulard de la part de celui-ci. Un soupçon d’intelligence plutôt intéressant en ce qui concerne la façon de s’inspirer et de formuler ses phrases. Du gimmick, de la rhétorique, une densité de punchlines à 25%. Du cliché, de l’allusion, des métaphores,  Lyricalement, c’est des paroles détachés qui sont malheureusement entachées par un manque de suite cohérente. Surtout dans le second couplet.

Extraits :

 « Faut wait ma chute comme un accident de brouette »

« J’ai personne à mbeng, je me sappe à Mokolo »

« La vraie définition de perdre son temps, c’est d’essayer de vendre un peigne à Booba »

 

Niveau flow, on a du rythme, de l’énergie, mais un flow  plus commun que créatif. Monotone et pas très performant niveau technique. Mais ce qui est appréciable par contre c’est le ton et le rendu des paroles.

L’image

Pour un artiste débutant, c’est une bonne présentation de lui que Tweezy offre. Se positionner dans les bons standard de l’image et de la production est un atout important pour captiver le public. Clin d’oeil sur le clip et la direction artistique. Il investit,   comme quoi, il prend ce qu’il fait au sérieux.

Mon appréciation globale : Mention pas mal / Note d’écoute : 06/10

Il y a de quoi apprécier en tout cas. Découvrez et gardez un œil sur lui.

 

Commentaires

commentaires