Bon chanteur a la base, depuis son dernier single  « Mets moi en haut », il faut dire le jeune chanteur de Hope music group donne plus d’ancrage a sa direction artistique. C’est encore sur une cadence bendskin qu’il oriente ce nouvel Afrobeat.

Le morceau commence avec le drum sec  et  les claps qui introduisent le couplet de 08 mesures de Tenor. Quelques mots dans lesquels on reconnait le rappeur qu’il est, coup de gueule sur les jaloux. « Yemaleh, toi t’es loin en bas, je suis au dernier étage et sur nous tu veux cracher?? »

Au refrain Yvich introduit une bonne vibe qui est accompagnée par la bass cadencée et les xylophones électroniques. Sur ce coup il est plutôt bien fait. Entraînant… et agréable a l’écoute.

La chaleur du beat baisse une fois de plus et c’est l’entrée des featurist. Pidgin, gimmick, leur couplet est assez animé, et le chant glisse comme il se doit.

Dans le couplet de Yvich on perçoit beaucoup de musicalité, au delà de ses lyrics pas assez percutants à mon avis, c’est surtout son chant assez technique qui est intéressant.

Dans l’ensemble, le produit est bien pensé, tant thématiquement qu’artistiquement. Dans un registre Afropop, la Camerouneité  fortement clichée dans le morceau, que ce soit au niveau des tons utilisés ou des discours.yvich feat les featurist et Tenor

Toutefois, on ne va pas manquer de relever les limites du morceau qui malgré tout n’est pas au pole de l’aboutissement.

Tout d’abord, la monotonie est perceptible car jusqu’à la fin on a l’impression que la même séquence est rejouée. En fait c’est le cas!

Ensuite, le beat bien que bien fait, manque de variante, malgré qu’il y ait de l’ambiance dans les performances , la chaleur du son est limitée, ça manque d’évasion et sensations.

Puis on peut noter la pauvreté lyricale dans l’ensemble, notamment au niveau de Yvich et Les featurist, beaucoup plus d’animation que de speech. Quant a celui de Tenor, il est juste moyen.

Enfin, dans la globalité, on ressent le coté freestyle du morceau, il y a pas d’âme, ni de travail de fond, il a été fait a la vas-vite! Il aurait pu être mieux.

Rappelons que Baluck est un extrait du futur EP de Yvich  intitulé JABEA qui sortira en avril. Déjà bon chanteur, jusqu’ici on peut noter son évolution et surtout la contextualisation de ses œuvres plus adaptées a la consommation locale.

Note d’écoute : 6,3/10

En attendant le clip faites vous une opinion du morceau avec sa  video-lyrics proposée.

Commentaires

commentaires