En janvier dernier, nous avons produit un article intitulé « Zoom : Hiro le coq, l’enchaînement depuis le début de sa carrière solo. » Dans cet article qui montrait la progression remarquable qu’a connu Hiro en moins d’un an, nous avions aussi signifié qu’il court peu à peu vers la monotonie. Ce n’était pas faux, au regard de ses singles commis notamment « Aveuglé », « Ton pied mon pied » et « Mayday » qui semblaient montrer une répétition sans grande variante.

Cette fois ci c’est avec « Monica » qu’il revient, un autre single , toujours dans son style habituel, mais sans différence des points de vue musique et chant. A l’écoute, l’on a l’impression d’être en train de se réécouter  l’un de ses précédents singles. Hiro le coq

Dans cette nouvelle oeuvre, on constate qu’il est dans la suite de « May day » sur le plan du story telling. Monica passe ici pour celle chez qui il a trouvé consolation après déception par la précédente .

A remarquer,

  • La musique ne change presque pas, la chanson est quasiment identique tant sur la composition que sur le ton. On peut remarquer que certaines séquences sont nettement la reproduction de ce qu’il a déjà fait.
  • Il est inaudible, c’est à peine si l’on capte ce qu’il prononce comme paroles.
  • Les lyrics sont faibles et comme je l’ai déjà dit, c’est du réchauffé.

Dans l’ensemble, il semble bien que Hiro s’enferme dans la spirale d’une formule qui a marché et qu’il veut conserver. Mais, à la longue ça devient redondant, ennuyeux et faible vu qu’il ne fait pas d’efforts en termes de créativité et de réinvention. Sa performance a baissé sur ce coup.

Ceci est bien-sur notre analyse après observations et écoute. Découvrez le titre et faites votre propre appréciation.

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

Comments are closed.