De l’Afro trap au dirty, voilà le glissement qu’on peut observer entre « Donne seulement » et « Amen ».

Dans ce nouveau titre, NG bling se met en mode égotrip. Si l’on peut constater quelques punchlines glissés dans ses lyrics coup de gueule, on peut pas en dire autant pour la véracité de son flow.

On a des phrases captivantes telles que : « La plus belle femme ce n’est pas une miss, c’est celle qui m’a poussé » –  » c’est seulement si je joue contre moi meme que j’ai une chance de perdre »

Par contre les faiblesses de NG bling sont cachés sous la prod:

  • Tout d’abord, on peut noter la faiblesse de son flow.  A l’écouter ça manque de techniques et de maîtrise, à croire qu’il se fait fumer par la prod. Loin du niveau requis pour la prod, on a là une performance trop amateur tel un débutant dans le rap.
  • Ensuite, le son est trop cacophonique, le rappeur force,est peu audible, manque de   finesse. A la limite, il crie plus qu’il ne rappe et on ne sent pas du tout l’art s’exprimer dans le morceau.
  • Puis dans ses lyrics, on retrouve un manque de construction et une incohérence dans la textualité.
  • Enfin, la mauvaise orientation musicale. On ne sent pas NG bling aussi a l’aise que sur son précédent single qu’on peut prendre pour référence. Son ton Africain est un atout,mais aussi une limite lorsqu’il doit se la faire à la « Kainri ». Son beat aurait du être un mix entre trap et de cadence Afro afin qu’il puisse s’exprimer librement et bien user de son art.

La carte est mal jouée pour ce coup, meme si Trace Urban vous présente le morceau, il n’est pas pour autant bon. C’est un échec, niveau trop bas, tant pour un rap qu’une musique.

Note d’écoute :  4,2/10 

 

Commentaires

commentaires